L'après bataille

Dès le 22 août, la population bertrigeoise ressent le contrecoup de la bataille en accueillant 2500 blessés. Le 23, elle voit défiler les troupes allemandes. Le défilé durera trois jours et trois nuits. Les Allemands se livrent à de nombreux excès : boisson, pillage, maisons incendiés, 10 personnes sont tuées. Au total, à Ochamps, Jéhonville, Assenois, Glaumont et Bertrix, 28 civils sont tués et 59 maisons incendiées.

De nombreux blessés des deux camps seront soignés à l'hôpital saint Charles (actuellement Home saint Charles). L'hôpital sera vite débordé. Les autorités réquisitionneront l'église, la maison communale et les écoles.

 

 

 

 

 

Photos : Copyright Syndicat d'Initiative.

Nous remercions vivement Yves Gourdin, notre historien local aujourd'hui décédé, qui nous avait fourni ces photos tant pour la Province lors de l'édition des différentes brochures éditées dans le cadre des 100 ans de la Grande Guerre, qu'au Syndicat d'Initiative.

Reproduction interdite.